Les vacances...c'est finalement découvrir son enfant autrement, ailleurs, c'est se rédécouvrir. Se rendre compte que le temps passé avec elle, à la regarder, l'écouter, juste la saisir parfois, ce temps-là, qui file comme l'écume de l'eau sous nos pieds, est plus précieux que tout. Aimer se poser, juste ça, s'arrêter et s'asseoir, puis regarder, au début, on ne voit rien, puis petit à petit nos yeux s'illuminent, et on découvre alors des petits trésors, des choses minuscules mais précieuses, des petits bouts de nous, d'elle et du monde qui nous entoure, 3 fois rien mais quand notre regard s'y attarde, quand le voile du quotidien tombe, quand l'ennui n'existe pas, quand on est juste là, vivant, les joues rosies par le soleil et par le vent, quand le temps n'a plus d'importance, alors on sent se poser dans notre coeur, mille trésors que la vie avait enfouie...  Et quand vient le soir, que nos yeux se ferment, on compte les minutes lentes de la nuit et on sourit, car on sait qui on est, qui on veut être...